En protégeant Dassault, le Sénat fait le jeu du Front national

Pour Marine Le Pen, c’est Noël après l’heure ! En décidant de ne pas lever l’immunité du multimillionnaire et non moins délinquant multirécidiviste Serge Dassault, le Sénat ne pouvait lui faire de plus beau cadeau. En effet, l’eurodéputée n’a de cesse que de nous rabâcher que le Front National est antisystème, qu’il défie les puissants et protège les plus faibles. Elle a qui le Parlement européen à ôté l’immunité parlementaire il y a quelques mois, ne pouvait donc que sauter sur l’occasion que le Sénat vient de lui offrir pour se présenter une fois de plus en victime du système, en représentante du peuple opprimé, en alternative à l’« UMPS ». Pourtant, quoi qu’elle en dise, l’héritière de la fortune Le Pen a davantage d’intérêts et de points communs avec Serge Dassault, qu’avec les ouvriers de Goodyear ou les salariés de la Redoute qui souffrent un peu plus chaque jour.

MMV586447_TFR

L’exploitation du vote inique du Sénat par le Front national

Suite à l’inique décision du Sénat, la réaction de la présidente du Front national ne s’est pas fait attendre. « L’ensemble de ces sénateurs préserve deux fois de suite l’immunité de M. Dassault pour des faits que j’appelle de droit commun (…) alors que pour des propos tels que ceux que j’ai tenu sur les prières de rue, ma levée de l’immunité parlementaire a été votée (…). C’est un scandale. (…) Mais à chaque fois que les élus français montrent leur vrai visage, je me réjouis« .

Pour l’eurodéputée, l’angle d’attaque est on ne peut plus idéal. En juillet 2013, le Parlement européen lui ôtait son immunité, aujourd’hui le Sénat refuse d’en faire autant avec Serge Dassault, malgré les preuves de corruption électorale. Se voir opposée à un milliardaire, que pouvait-on donc souhaiter de mieux à Marine Le Pen, elle qui se présente de façon éhontée comme la candidate du peuple ?

Dès le mois de juillet, notamment par la voix de son président d’honneur, Jean-Marie Le Pen, le Front national avait déjà décidé de jouer la carte de la victimisation autour de ce sujet. « On lève l’immunité parlementaire de ceux qui s’expriment politiquement, mais on ne la lève jamais pour les voyous qui tapent dans la caisse ».

A l’époque, sa fille avait quant à elle tenu des propos on ne peut plus contradictoires. D’un coté elle avait dénoncé l’existence même de l’immunité : « L’immunité parlementaire est là pour protéger les copains« . D’un autre, elle s’était offusquée de ne plus pouvoir en bénéficier : « L’objectif est d’empêcher qu’un représentant du peuple puisse être poursuivi par des adversaires politiques, puisse être persécuté. C’est la raison de l’existence de cette immunité (…). La moindre des choses est de respecter la protection qu’y est due à un député ».

Dans le contexte politique, économique, social et médiatique que nous connaissons actuellement, il est évident que le Front national ressort vainqueur de cette histoire. Pendant que les français peinent à ne pas terminer le mois sans être dans le rouge et que la TVA augmente, un sénateur milliardaire et coupable de corruption est protégé par des élus de droite, mais également de « gauche » ¹.

19/03/1992. CLOSE UP JEAN MARIE LE PEN, PDT DU FNLe père et la fille Le Pen

Dassault, Le Pen : même combat !

Face à cet état des choses Marine Le Pen, dont la campagne de dédiabolisation est on ne peut plus productive dans les médias, crie à l’injustice, au complot, à l’ostracisation. Mais à l’évidence, elle a davantage d’intérêts et de points communs avec Serge Dassault, qu’avec les français qui souffrent un peu plus chaque jour.

Elle dit vouloir faire du Front national, « le parti de la vraie vie ». Doit-on cependant lui rappeler qu’elle est fille et héritière de millionnaire, rentière ou encore qu’elle a grandi dans le château familial de Montretout (Saint-Cloud) ? Que connaît-elle de la « vraie vie », elle qui est née avec une cuillère d’argent dans la bouche ?

Aujourd’hui, elle exploite le cas Dassault pour une fois de plus se poser en victime du système et exploiter de façon éhontée la détresse des citoyens français. Il y aurait « les puissants qu’on protège et de l’autre côté les simples justiciables² ». Il y aurait le Front national et de l’autre côté une union entre la droite et la gauche afin « de protéger l’un des siens ».

Comme souvent, on a la mémoire courte au FN. Car ce n’est pas la gauche qui en 1995 a permis à Serge Dassault de conquérir la municipalité de Corbeil-Essonnes, mais bien le Front national de Jean-Marie Le Pen ! A l’époque, le président du parti d’extrême droite avait fait le choix de ne pas présenter de candidat face à l’industriel afin de lui permettre de ravir la mairie au Parti communiste.

Résultat, la liste RPR de Dassault obtenait plus de 47% des suffrages dès le premier tour, avant de bien évidemment de l’emporter au second. Dans cette affaire, le FN ne s’était pas seulement abstenu, il avait directement soutenu le candidat de la droite. En effet, plusieurs de ses militants étaient présents sur la liste de Serge Dassault³. Pourtant, celui que Marine Le Pen et Florian Philippot condamne tant aujourd’hui, connaissait déjà des déboires avec la justice à l’époque (notamment en Belgique) …

La présidente du Front national feint de se soucier des français, mais reste pourtant silencieuse face à la détresse des salariés de Goodyear. Elle prône la « vraie vie » mais évite de préciser qu’elle est rentière et héritière d’un millionnaire. Elle s’attaque à Dassault mais oublie de rappeler que son parti l’a soutenu dans le passé lui permettant notamment de remporter les élections municipales de 1995.

En cette année d’élections, la décision prise par le Sénat de ne pas lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault risque d’avoir des conséquences non négligeables. Une chose est sûre, Marine Le Pen peut remercier les sénateurs de lui avoir offert un tel cadeau.

¹ En effet, un élu de « gauche » dont l’identité n’a pas encore été révélée a lui aussi voté contre la levée de l’immunité.

² Florian Philippot, communiqué du Front national.

³ « Mal à l’aise » face à cette situation, le RPR décidera finalement de les faire retirer de la liste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :