Jean Baptiste Belley, le héros oublié de la République

En l’espace d’une vie, Jean-Baptiste Belley a été esclave, puis libre, perruquier, soldat, officier, révolutionnaire et député. Il participé à trois révolutions (américaine, haïtienne, française). Premier député noir de la République, il a joué un rôle important dans l’abolition de l’esclavage (1794). Il a aussi combattu avec les armes pour la République et sa vaillance lui a valu le surnom de « Mars ». Trahi par Napoléon, il meurt en 1805 à 58 ans. Savez-vous combien de rues ou de places portent son nom en France ? Trois.

VOICI SON HISTOIRE :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s