Le FN est l’ennemi des chômeurs, pas du chômage !

     Le Front national se présente, et est malheureusement constamment présenté par une grande partie des médias, comme une formation politique se souciant des classes populaires. Au Front de gauche, comme ailleurs, nous n’avons pourtant de cesse que de dénoncer cette supercherie et d’en prouver l’absurdité. Ce parti d’extrême droite est l’ennemi des chômeurs comme des travailleurs et non du chômage et de l’austérité, comme il voudrait pourtant nous le faire croire. Il suffit de se pencher sur les dernières dispositions prises dans les municipalités frontistes ou apparentées pour s’en apercevoir.

menard_mairie

     En Mars dernier, Robert Menard, soutenu par le Front national, était élu maire de la ville de Béziers. Depuis, la majorité municipale qu’il dirige et à laquelle participent activement le FN et le Rassemblement Bleu Marine, a pris ses premières mesures. Dans une délibération datant du 27 mai, il a notamment été décidé que l’accès aux activités périscolaires serait réservé  » aux seuls enfants dont les deux parents travaillent« . Par cette disposition, la commune d’extrême droite exclue de fait les enfants de chômeurs de ces activités…

Aucun média, sinon La Marseillaise, n’a daigné informer les citoyens de cette décision inique. Quelques jours plus tôt, la proposition d’offrir une blouse à tous les écoliers de la ville avait elle été relayée par la quasi totalité des grands journaux d’information… Exclure les enfants de chômeurs des activités périscolaires revient pourtant à appliquer une mesure discriminatoire à leur encontre et donc illégale. Je suis cependant prêt à parier que personne n’interrogera la direction du Front national sur le sujet !

Le 20 mai dernier à l’Assemblée nationale, Marion Maréchal-Le Pen interpellait justement par écrit le ministre de l’Éducation nationale. Dans son intervention, il n’a cependant jamais été question d’une augmentation des moyens financiers et humains dans les établissements afin de permettre un égal accès des enfants aux activités périscolaires. Si la question des moyens a bien été abordée, c’est pour une toute autre raison…

En effet, la député frontiste s’inquiète de l’augmentation du « port de tenues islamiques, telles que les sarouels ou les longues robes sombres » dans les écoles. C’est pour lutter contre ce « phénomène » et « faire face à ces velléités communautaires » que la petite fille de Jean-Marie Le Pen demande au ministère de mettre davantage de moyens à disposition des équipes éducatives…

Récapitulons. Lorsqu’il s’agit d’accueillir l’ensemble des enfants lors des activités périscolaires, le Front national préfère exclure ceux dont les parents sont chômeurs plutôt que de financer leur accueil. Cependant, lorsqu’il s’agit de lutter contre ce qu’il nomme des « velléités communautaires », phénomène qui ne relève en réalité que du fantasme, il réclame auprès du ministère de l’Éducation nationale davantage de moyens…

Ce parti se moque des français. Son seul moteur est la haine de l’autre: de l’immigré, du musulman, du Rom, du chômeur, du syndicaliste… Si certains en doutaient, en voila une preuve intangible !

Comments
15 Responses to “Le FN est l’ennemi des chômeurs, pas du chômage !”
  1. GdeC dit :

    le FN n’est pas que l’ennemi des chômeurs, et de leurs enfants, Matthieu, mais aussi des plus démunis, car si l’on regarde l’article de la marseillaise, on y lit que ce monsieur aimé Couquet pointe également une diminution de plus de 300000 euros de subvention au CCAS… le FN est donc aussi l’ennemi des pauvres, mais ça, nous le savions déjà…. par chez nous. Bon billet. Aux armes, citoyens ! Et si l’arme est la loi, c’est bien aussi.

    • Matthieu Lépine dit :

      Je prépare un autre article à ce sujet🙂 C’est le cas aussi à Fréjus et dans d’autres villes frontistes !

      • GdeC dit :

        on devrait faire un plan vigi-FN et partager nos informations pour les relayer sur un plus grand nombre de blogs en temps et en heure, qu’en penses tu ? j’ai des contacts chez les antifas qui seraient ravis de partager nos articles, nos infos… je crois en un maillage plus fort entre nous, pour plus de visibilité médiatique

  2. Ulkine dit :

    Petite faute d’inattention dans la deuxième phrase du deuxième paragraphe :  » Quelques jours plutôt »
    Merci pour cet article, il faut absolument relayer cette info’.

  3. Autant je suis plutôt d’accord avec votre indignation sur les discriminations à l’égard des enfants des chomeurs, autant je ne le suis pas avec votre « phénomène qui ne relève en réalité que du fantasme »

    Dans beaucoup d’écoles publiques, les vêtements qu’elle décrit sont malheureusement une réalité pas qu’un fantasme

    Et avant de me traiter de raciste, je précise au cas où, que je ne suis pas un « homme blanc hétérosexuel de tradition catholique »

    Nous les immigrés aussi en avont marre du fanaticisme religieux de certains… d’ailleurs vu que nous habitons souvent près d’eux, nous en sommes les premières victimes

    • Matthieu Lépine dit :

      Je ne dis pas que le fanatisme religieux n’existe pas ! Cependant, entant qu’enseignant en banlieue, dans un quartier sensible de Seine-Saint-Denis, je le répète et je l’assume, les écoles ne sont pas menacées par des « velléités communautaires ». Jamais je n’ai vu le moindre élève porter de « tenue islamique »…

      • farfa-raveuse dit :

        En tant qu’enseignant à St Denis, vous n’avez jamais vu le moindre élève porter de tenue islamique? Soit c’est une blague/un mensonge, soit vous n’avez pas les yeux ouvertes, car j’habite dans le quartier d’Orgemont à St Denis (vous savez là où la police ose à peine venir même quand il y a des coups de feux ou des tirs au mortier, là où les pompiers refusent fréquemment de venir ce qui a tué un petit dans le bâtiment où je vis il y a quelques mois, là où les taxis vous déposent le plus loin possible du quartier) et j’en vois tous les jours, et pas seulement dans la rue, mais justement dans des lieux laïques tel qu’un lycée. Comme quoi la réalité est perçue de façon très différente par chacun

  4. andré plougardel dit :

    lle répétait souvent qu’elle était fatiguée,que ses jambes frêles n’en pouvaient plus,qu’elles lui faisaient mal à force de rester debout toute la journée,toute la semaine à guetter le généreux donateur,toujours à l’affut d’un geste,d’un petit geste humain et désintéressé.Debout à l’entrée du supermarché,elle allait à la rencontre des clients .Elle tendait alors sa boite cylindrique ou tintaient quelques pièces de monnaie.En voyant cette main s’allonger dans ma direction,je me sentis piégé.Je n’ai pu faire marche arrière,par pudeur peut-être.Je
    n’osai lui avouer que j’étais chômeur,que mes moyens étaient limités.Malgré tout je glissai une pièce de deux euros dans la fente en regrettant de ne pouvoir donner davantage.Quand elle est venue vers moi en sollicitant ma générosité,je savais que c’était une dame bien.Une dame parmi tant d’autres pour qui la chose humaine passe avant toute autre.Ces hommes et femmes font partie de ces gens à l’âme particulière.Pas une âme morte mais une âme forte.Une âme forte et bien vivante,une âme indignée mais silencieuse qui la souci de l’autre,des autres.Fantassins discrets,pudiques et infatigables passant derrière le rouleau compresseur de l’exclusion,leur « mission »:glaner quelques parcelles de générosité,replâtrer des blessures,recoudre ,vaille que vaille,les déchirures d’un tissu social mis à mal par le « système » dont la folie aveugle n’a que faire des hommes et des bons sentiments

  5. andré plougardel dit :

    Chômeur,je vis au quotidien la dure réalité du chômage.Je suis rejeté par ma famille.J’ai voté à gauche pour sortir de ma condition de chômeur.Il est vrai,j’avais fini par tirer parti des avantages que me donnait l’oisiveté:affalé devant la télé,me couchant tard,me levant tard,gorgé de bière du lever au coucher du soleil,J’étais souvent saoul incapable de la moindre initiative,attisant la colère de ma femme.J’avais obligation néanmoins de me présenter aux convocations sous peine de perdre mes droits,enfin ce qu’il me restaient au bout de trois ans de chômage.Au
    tant dire qu’il ne me restait pas grand chose.Après avoir perdu mon travail,les années passèrent et le temps passe vite quand on est chômeur.J’ai perdu dans la foulée et ma femme et mes gosses,j’ai fini par vendre ma maison pour payer mes dettes,mes impôts aux socialos et les diverses taxes.J’étais pour ainsi dire chômeur à la rue.Maintenant,Je vis dans une caravane.Mon dossier de logement s’est perdu dans les méandres de l’administration ou alors oublié en bas d’une pile de dossiers en souffrance.
    Mon frigo est vide.Je suis en fin de droits et je fais les fins de marché.J’accepte les dons de fruits et de légumes encore mangeables.Je suis juste un grade au dessus de clochard.Je regarde autour de moi.Le marché se vide.Les derniers chalands ont donné leurs derniers sous,des gens qui,comme moi,le dos courbé,remuent les poubelles,des sacs remplis d’immondices,espérant trouver une pitance salvatrice.

  6. andré plougardel dit :

    Dans ma famille on a grandi dans le syndicalisme.Au départ c’était super,on défendait les gens,les ouvriers,gnan gnan.On se battait pour de vraies valeurs.Jaurès on connaissait.Puis les socialos sont arrivés au pouvoir.C’est là que ça a commencé à se gâter.Jaurès s’est transformé en Cambadélis.Peu à peu on a été récupéré.Peu à peu ,on s’est moulé dans le système.Le penchant pour l’argent et le luxe.Les rollex a 10000 euros.Au départ on était contre les valeurs bourgeoises et pour les ouvriers,mais la génération Mitterrand a tout changé.Germinal c’est pour les cons.Vingt ans de socialisme,ça vous change un pays et une mentalité.Je me souviens sous Giscard,avant les socialos,quand on était gamin,on s’amusait,y avait de l’espace.Il n’a avait pas de roitelet qui se croyait pour le roi.La décentralisation est arrivée.Ils ont commencé a vendre le pays aux intérêts privés.Les singes déguisés en promoteurs immobiliers sont arrivés.Les mares aux canards ont disparu,plus de grenouilles,plus de salamandre,plus de papillons plus de ces animaux qui ont fait notre enfance.Maintenant au syndicat,je défends le fric,le mien surtout,et le MEDEF.On roule dans des grosses bagnoles.Il est vrai que je dors mal.Je digère pas.Mais bon!On ne se prive pas de foie gras quand une entreprise ferme.A mon syndicat on nous a appris à être du coté du manche.
    L’école de la République c’est HEC!
    Tiens,la mutuelle obligatoire,une belle arnaque umps.

  7. PX dit :

    Citons la prose de notre cher blogueur : « Dans une délibération datant du 27 mai, il a notamment été décidé que l’accès aux activités périscolaires serait réservé  » aux seuls enfants dont les deux parents travaillent ». Par cette disposition, la commune d’extrême droite exclue de fait les enfants de chômeurs de ces activités… »

    « aux activités périscolaires » et « ces activités » ? Ca donne l’impression que cette mesure touche toutes les « activités périscolaires » ou alors au moins plusieurs, alors qu’à ma connaissance ça en touche une seule, et l’activité périscolaire en question, c’est la garderie du matin pour les élèves du primaire de 7 heures 35 à 8 heures 45. Dans les faits, cette garderie du matin de 7 heures 35 à 8 heures 45 sera accessible aux enfants des personnes ne travaillant pas (en général des chômeurs…) mais ceux-ci devront demander une dérogation.

    Est-ce que mes informations sont erronées ? Notre blogueur serait-il en pleine oeuvre de propagande manipulatrice ou accuserait-il sans connaître les faits ? Je n’ose y croire…🙂

    Allons un peu plus loin sur cette histoire de garderie qui traumatise notre intrépide blogueur.
    Pourquoi envoyer un enfant à 7 heures 35 à l’école (et donc le lever une heure plutôt que nécessaire) alors qu’un ou deux des parents ne travaillent pas ?
    C’est la réponse à cette question légitime qui permet une dérogation…
    L’objet de la mesure est de faire des économies en mettant un peu la pression sur certains qui croient que tous les petits arrangements personnels, l’amour de la glande d’un des conjoints ou encore le travail dissimulé ouvrent automatiquement droit à un financement publique.

    Un militant FN.

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] qui en dit long, comme l’analyse plus en profondeur Matthieu Lépine, sur la stratégie du Front […]

  2. […] On savait par ailleurs que de son coté le maire de Béziers, Robert Ménard, avait décidé de priver certains écoliers de l’accueil du matin, au seul motif que leurs parents sont chômeurs et peuvent donc les garder chez eux. Malheureusement, il semble que cette mesure discriminatoire et antisociale ait depuis fait tache d’huile. En effet, le conseil municipal de Mantes-la-Ville devrait acter lundi prochain, la fin de la gratuité pour les heures de "garderie" comme pour les temps d’activités périscolaires. […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :