Front de gauche : Que chacun retourne à son poste de combat !

Depuis la décision des militants communistes parisiens de faire liste commune avec le PS, les réseaux sociaux sont en émois. Nombre de camarades se lâchent et se mettent à raconter tout et surtout n’importe quoi. Je tiens tout d’abord à rappeler à ceux qui en doutent encore, que le Front de gauche se porte bien. Comme l’a récemment rappelé mon camarade Nathanaël, nous tiendrons des listes communes pour les prochaines municipales sur une grande partie du territoire. La décision de 700 militants parisiens ne doit pas venir éclipser cela. Ne nous laissons pas flouer par les médias qui n’ont qu’une envie, nous voir nous étriper.

413145-une-militante-du-front-de-gauche-agite-un-drapeau-de-sa-formation-lors-du-meeting-de-jean-luc-melenc

Pour qui, pourquoi, les réactions de certains militants du Front de gauche (notamment du Parti de gauche) à l’annonce du choix des communistes parisiens ont été particulièrement disproportionnées. On a tout vu et tout entendu. « C’est la fin du Front de gauche et du Parti communiste », « Pierre Laurent doit être exclu du Front de gauche », « il faut des sanctions ». Différentes raisons ont amené certains « d’entre nous » à se prononcer ainsi.

Anticommunisme pour les uns, détestation du Front de gauche pour les autres ou encore ultra-mélenchonisme pour certains, les explications ne manquent pas. Si la colère ou l’aveuglement ont certainement amplifié nombre de réactions, il n’en demeure pas mois que celles-ci sont complètement absurdes.

Ceci d’autant plus, que les premiers à avoir frappés d’anathème la courte majorité de communistes qui a fait le choix de l’alliance avec le PS, ont été les derniers à tendre la main aux 43% restants qui avaient eux fait le choix du Front de gauche ! Il semble que certains privilégient la « ligne Staline » (« le parti se fortifie en s’épurant ») plutôt que la « ligne Jaurès » (« le courage, c’est d’aller à l’idéal et comprendre le réel »).

Que le choix de la direction du Parti communiste et notamment de Pierre Laurent ait déçu, choqué, indigné, je le comprends. Ceci d’autant plus que le Secrétaire nationale du PC déclarait il y a encore un an lors de la fête de l’Humanité, on est unis comme les doigts de la main et on va continuer à travailler ensemble ». Cependant que l’on en vienne à s’autodétruire je ne peux m’y résoudre.

Malheureusement, la polémique absurde autour du logo est venue en rajouter une couche. Comme l’a déclaré mon camarade Alexis Corbière, « le logo du Front de gauche ne s’achète pas. Il est à ceux qui font vivre la stratégie du Front de gauche ». Gardons à l’esprit que c’est avant tout un programme, une vision de la révolution citoyenne, de l’avenir, que nous portons. Ne tombons pas dans des débats stériles et contreproductifs.

Aujourd’hui, je n’ai qu’une question à poser à tous les excités qui polluent blogs et réseaux sociaux avec leurs raisonnements sectaires : Et si on cessait d’invectiver l’ensemble des communistes de France uniquement parce que 700 d’entre eux ont fait le mauvais choix ? On ne referme pas une plaie en en ouvrant une autre. Le PC, ce n’est pas uniquement Pierre Laurent et quelques apparatchiks, c’est des milliers de militants, dont un certain nombre a fait le choix du Front de gauche et des valeurs humaines et fraternelles. C’est avec eux qu’à Paris comme ailleurs, nous ferons liste commune afin de faire vivre l’Humain d’abord.

Nous avons bien des combats à mener ensemble. Droit au logement, retraites, éducation, lutte auprès des salariés pour la sauvegarde de leur emploi, défense des travailleurs sans-papiers, l’austérité frappe chaque jours un peu plus notre territoire. Alors arrêtons les jérémiades et que chacun retourne à son poste de combat !

Comments
13 Responses to “Front de gauche : Que chacun retourne à son poste de combat !”
  1. Laurent PG Paris dit :

    Oui c’est ça. Tu crois quand même pas qu’on va oublier et dire merci tant que tu y es!
    Je dis haut et fort que la stratégie d’alliance avec le PS parisien est une erreur stratégique terrible pour le Front de Gauche. Y compris ceux qui défendent cette ligne politique et les postes qui vont avec.
    De nombreux communistes dans tout le pays sont profondément énervés de ce choix et nous n’amalgamons pas « les communistes en général ».
    En + de ce choix stupide, voici que ces camarade nous provoquent et nous plantent des couteaux dans le dos, comme l’utilisation du logo FdG. 2 FdG sur les affiches, génial la clarté du message. Vous êtes des inconscients.
    Vous nous avez fais perdre du temps en repoussant a plusieurs reprise le moment du vote. Je vais la faire cette campagne municipale. Sous les couleurs du Front de Gauche, dans l’esprit du Front de Gauche. Merci de ne pas salir et piétiner ce que nous avons construit difficilement ensemble et qui a porté largement ses fruits.

    • Matthieu Lépine dit :

      – « dire merci tant que tu y es »: Ai-je dis cela ? Je dis uniquement qu’il faut aller de l’avant avec les communistes qui ont fait le choix du Front de gauche. Cela parait impossible à ce point ?
      – « la stratégie d’alliance avec le PS parisien est une erreur stratégique terrible »: Ai-je dis me contraire ?
      – « 2 FdG sur les affiches, génial la clarté du message. Vous êtes des inconscients »: Ai-je dis qu’il fallait les laisser afficher le logo ? Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…
      – « Vous nous avez fais perdre du temps en repoussant a plusieurs reprise le moment du vote »: Je suis militant au PG, de quoi me parlez vous ?
      – Relisez l’article en ouvrant grand vos yeux et en mettant de coté, deux secondes si c’est possible, votre « colère »… Vous verrez que je ne fais que soutenir le Front de gauche, un Front de gauche qui a besoin de lutter sur le terrain auprès des citoyens et non de tomber dans des débats ineptes qui font la joie des médias et du PS !

  2. Yves-André Peremer dit :

    Merci pour cette contribution à l’apaisement, à laquelle je souscris entièrement. Je trouve qu’on assiste à un genre de spirale dépressive, dont il est urgent de se sortir en prenant de la hauteur… Ce 19 octobre n’est ni un 11 septembre, ni un 21 avril. Enfin, je me comprends.

    • JLIEVRE dit :

      Contribution a l’apaisement ou pompier pyromane ?
      « ligne Staline  » « excités qui polluent » « sectaires  » « absurdes » « jérémiades » tout un vocabulaire qui donne effectivement envie😉

  3. Jacky dit :

    Oui, il faut raison garder. Les communistes parisiens ont fait ce choix en tenant compte des réalités locales. Ailleurs, ils ont fait autrement. Ils n’en sont pas pour autant en dehors du FdG.
    Faire partie du FdG, ce n’est pas s’aligner. C’est mettre en commun pour élargir le rassemblement autour de « l’Humain d’abord », encore faut-il que tous les partenaires aient cette volonté de rassemblement. Quand à retourner au « poste de combat », les communistes parisiens ne l’ont jamais quitté 😉

    • Matthieu Lépine dit :

      Ceci dit, on ne pas peut nier que ceux qui feront campagne pour Hidalgo ne feront pas campagne pour le Front de gauche !

      • Jacky dit :

        Ils feront campagne sur leur programme.

      • Matthieu Lépine dit :

        Comme l’a récemment rappelé Marie-George Buffet dans une interview dans l’Huma, l’Humain d’abord n’est pas compatible avec la politique menée par le gouvernement solférinien !

  4. Jacky dit :

    La future majorité municipale ne sera pas solférinienne puisqu’il y aura des élus FdG. Ceux élus avec le PCF et ceux élus de la liste PG. A moins que ces derniers choisissent de sièger dans l’opposition… Ce que je n’ose imaginer

  5. micmousse dit :

    absolument pas d’accord : il faut poser des précisions claires comme :
    « Quiconque collabore avec le PS ne peut pas être au Front De Gauche  » car le FDG n’est pas une vision retreinte de place mais bien d’un futur pour la France à partir d’une politique de gauche
    La division ,le PS l’ a rêvée , le PCF de Laurent l’a faite
    Je me pose la question sur comment et quand réagir
    Se boucher les yeux et les oreilles et continuer comme si une scission de fait n’était pas intervenue n’est pas une solution
    Prétendre que l’on ne voit pas différemment nos partenaires communistes , pro PS ou non , c’est s’illusionner
    Qui empêche le PCF/PS de semer la confusion à gauche : il viennent d’ailleurs de sortir des affiches avec les logos PCF et FDG ?
    Qui donnera les axes de réflexion au listes PCF/FDG ou à celles PG ou autres composantes FDG ?
    Qui paiera les affiches d’ailleurs ?

    Ce n’est pas « 700 d’entre eux ont fait le mauvais choix  » : c’est maintenant la ligne de P Laurent donc c’est la ligne officielle du PCF et je n’ose imaginer une tête de liste PCF sur une liste FDG se mettre en opposition à P Laurent
    Quand on voit que des socialistes comme Mélenchon ont mis des années à se désolidariser du PS , certains , tout en pleurant tous les jours de toutes les saloperies , y sont toujours , crois-tu que les camarades du PCF vont faire campagne sur une ligne PG/FDG ?

    Chut , oui chut , peut-etre , comme tu nous y invites et comme une majorité du FDG m’y invite , il faut se taire et espérer que les citoyens ne voient pas cela comme une ultime manœuvre de soutien au PS .C’est la même démarche que le PCF à Paris : ne pas dire ou ne pas hurler et etre pret à mettre sous cloches nos divergences pour ces fameuses places : croit tu que cette stratégie va fonctionner ?

    Oui que tout le monde retourne à son poste de combat , mais pour faire face pas pour louvoyer ou renoncer , pour avoir une position cohérente à tous les niveaux , dans toutes les élections

    • Matthieu Lépine dit :

      En 2012 le Front de gauche c’était 4 millions de suffrages. Aujourd’hui 700 communistes parisiens ont fait le choix de s’allier avec le PS, je te laisse faire le calcul… Alors ? Il y a de quoi parler de drame ou de division inéluctable pour le Front de gauche ? Non, je ne crois pas.

  6. SASA66 dit :

    Salut d’aqui,

    Chez nous, à Perpignan, ce n’est pas mieux qu’à Paris.

    Certains apparatchiks PCF partent sur une liste avec, en tête, le député PS CRESTA qui a voté pour tout ce dont le Front de Gauche ne voulait pas (Traité européen, ANI, …).

    Et pourtant, le vote des communistes de Perpignan sur la question d’une liste pour les municipales « de large rassemblement avec le PS » ou « liste autonome Front de Gauche », bien qu’un peu biaisée dans sa formulation (en effet, questionner avec le mot rassemblement du côté du PS, plutôt que du côté du front de Gauche, est un contre sens de mon point de vue), a été partagé à égalité, sans aucune voix d’écart (34 contre 34, et 5 abstentions)!
    Ce sont les apparatchiks du département qui ont tranché!

    Seulement 34 personnes POUR cette « option », sur 120 100 habitants de Perpignan (chiffres 2012) soit 0,028% (sauf erreur dans mes calculs) des Perpignanais, et cela engage le PCF dans une voie qu’ils vont probablement regretter d’ici « quelques » temps !

    Cela ne devrait pas engager le Front de Gauche, mais malheureusement, cela va probablement lui causer du tort, et donner du grain à moudre à ceux qui n’attendent que ça, entre autres, les LEPENNISTES. Ils vont en profiter pour mettre tout le monde dans le même sac UMPS, et maintenant F de Gauche aussi.

    En plus, les apparatchiks P.C.F. locaux accusent le Parti de Gauche de diviser ! Quel drôle de calcul ! Ils feraient mieux de se soustraire à cette politique du PS au pouvoir!

    Ils ne tiennent même pas compte des autres composantes du Front de Gauche qui existent localement (Initiative Citoyenne-Phase), ni du ralliement du NPA et d’associations à l’autre liste qui se monte avec des membres du PG aussi.

    Les barons locaux PS, du style BOURQUIN, sont ravis. Ils vont pouvoir continuer à …. ou peut-être pas, qui sait? On verra le résultat des élections.

    Des militants PCF, le PG, la Phase, …eux, sont désolés et catastrophés de voir que nos amis se trompent aussi lourdement, et qu’en plus, ils commencent à attaquer leurs amis du Front de Gauche.

    Qui divise ?
    Nous ne divisons pas la gauche; les solfériniens du PS ne font pas une politique de gauche.
    On ne pourrait même pas dire que c’est le PS qui divise la gauche, puisqu’ils ne sont plus à gauche.

    Il paraitrait qu’ici, dans les P.O. beaucoup de cartes d’adhérents au PS auraient été rendues? Des adhérents PCF ne vont-ils pas suivre ce chemin aussi ?

    Quant au Logo du Front de Gauche, effectivement, c’est un problème qui a déjà été posé, chez nous dans les PO, quand des actions, des tracts du PCF avec le LOGO du Front de Gauche (et d’ailleurs presque toujours le LOGO avec l’étoile), sans demander quoi que soit aux autres composantes du Front de Gauche, ont été menées ou distribués depuis déjà les présidentielles, alors qu’à ce moment-là, les relations étaient bonnes.
    Ils avaient un peu « modifié » leurs pratiques, en inscrivant PCF membre du Front de Gauche. Mais ça ne résout pas le problème.

    On ne va rien lâcher tout de même, le Front de Gauche existe toujours. C’est un rassemblement qui, du fait de sa diversité, a une vie, avec des moments de désaccords, de tension même parfois, mais c’est la vie.
    Je compare parfois à la vie d’un couple qui s’est choisi, mais qui ne peut vivre sans discussion, accord et désaccord.
    Il n’y aurait pas de démocratie au sein du Front de Gauche si tout le monde semblait être toujours d’accord sur tout.
    D’un autre point de vue, il est des actions qui peuvent en entraîner d’autres, plus radicales, comme un divorce ?

    Dans tous les cas, la majorité des français en ont marre; ils veulent plus de partage, moins de mensonges,…

    Montrons-leur que c’est possible!

    BON COURAGE à nos amis parisiens.

    PS : Il me semble aussi qu’il faut faire attention aux mots employés et ne pas utiliser ceux que les médias se régalent de ressortir pour diaboliser le Front de Gauche, mais je comprends que la colère nous pousse parfois à en dire ou en écrire.
    Et puis, d’autres ne se gênent pas pour en employer qui nous font du mal : Du genre, vous divisez, vous ne comprenez pas, nous voulons agir avec un programme,…
    Comment rester impassible ?
    Comme si ceux qui ont compris qu’une alliance avec des apparatchiks PS était vouée à notre perte, ne comprenaient rien, comme si aucun programme ne pouvait être travaillé sans le PS….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :