Le TSCG, les experts et la démocratie

Le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance dit « Traité Sarkozy-Merkel » est une menace envers la démocratie. Il renforce le pouvoir des « experts » non élus de la Commission européenne au dépend de celui des peuples d’Europe. En tant que professeur d’Histoire-géographie, j’enseigne à longueur d’année à mes élèves, que dans une démocratie le pouvoir appartient aux citoyens. Dois-je revoir cette définition ?

En effet, par ses articles 6, 7, 8 et 11 le traité budgétaire européen donne à la Commission un pouvoir de contrôle énorme sur les budgets des États de l’Union. Obligation de lui soumettre ses emprunts, quasi automaticité des sanctions pour les États qui dépassent les 0.5% de déficit, droit de regard et de contrôle renforcé sur toutes « les grandes réformes de politiques économiques ».

Il m’a semblé intéressant de partager à ce sujet un extrait de l’ouvrage d’Howard Zinn, Désobéissance civile et démocratie. Dans ce passage (page 9-10) l’historien américain nous explique pourquoi l’excès de pouvoir donné aux experts dans nos démocraties modernes est selon lui une menace pour la souveraineté populaire.

 » Il existe deux idées fausses à propos des experts. D’abord, ils seraient plus lucides et plus intelligents que les citoyens ordinaires. C’est parfois le cas, et d’autres fois non. Ensuite ces experts partageraient les intérêts des citoyens ordinaires, auraient les mêmes désirs, les mêmes valeurs, et l’on pourrait donc leur faire confiance pour prendre des décisions en notre nom.

S’en remettre aux grands penseurs, aux autorités et aux experts est, me semble-t-il, une atteinte à l’esprit  même de la démocratie. Toute démocratie repose sur l’idée que, hormis certains détails techniques à propos  desquels les experts peuvent être utiles, les décisions  importantes pour l’ensemble de la société sont à la portée de n’importe quel citoyen ordinaire. Non seulement les citoyens peuvent prendre des décisions en ces matières, mais surtout ils le doivent, parce qu’ils ont une meilleure compréhension  de l’intérêt général que n’importe quel expert.

Dans le roman de John Le Carré La Maison Russie, un scientifique russe dissident s’entend dire que son document secret a été confié « aux autorités compétentes. Des gens discrets. Des experts. » Il se met alors en colère : « Je n’aime pas les experts. Ce sont nos geôliers. Je méprise les experts plus que tout sur terre. (…) Ils ne résolvent rien ! Ils servent n’importe quel système capable de s’offrir leurs services. Ils les perpétuent. Quand nous serons torturés, nous le seront par des experts. Quand on nous pendra, ce sont des experts qui le feront. (…) Quand le monde sera détruit, il ne le sera pas par la folie de ses dirigeants mais par la raison de ses experts et la suprême ignorance de ses bureaucrates ». »

Ainsi, qui donc pense qu’en démocratie, seul le peuple est souverain, doit s’opposer à ce traité européen. Par ailleurs si le peuple français doit se séparer d’une partie de sa souveraineté c’est à lui et à lui seul d’en décider. Un référendum est donc nécessaire. Pour rappel, ceux qui nous gouvernent aujourd’hui (François Hollande, Jean-Marc Ayrault…) militaient farouchement pour un référendum avant les élections présidentielles et législatives.

La mobilisation de tous lors de la marche de ce dimanche 30 septembre à Paris est primordiale. Rendez-vous place de la Nation à 13h30.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :